Histoire de la platine-disque

Le tourne-disque a pour ancêtre le phonographe, qui fut mis au point par l'Américain Thomas Edison en 1877. Cette invention fut qualifiée de révolutionnaire à l'époque bien que cet "appareil parlant" ne fût en réalité qu'une platine-disque très rudimentaire, constitué d'un cylindre d'étain recouvert de cire, que l'on tournait à l'aide d'une manivelle pour enregistrer ou restituer le son. Ce dernier était aussi lu à l'aide d'une aiguille d'acier.



La transition entre le phonographe et le tourne-disque se fit ensuite lentement par l'intermédiaire de quelques savants (Berliner, ...) ou quelques entreprises (Phillips, ...). C'est ainsi que fut fabriquer la platine-disque par English Néophone en 1924; c'est un appareil à plateau tournant et tête de lecture, sur lequel on passe des disques, certains ne peuvent lire que les disques 33 tours par minute mais d'autres peuvent lire des 45 tours ou des 78 tours par minute. Chaque face a une durée de 12 minutes soit 24 minutes en tout et le son est conservé sur un disque vinyle.



Cet objet est beaucoup moins en vente aujourd'hui, mais il n'a pas pour autant disparu.

 

Retour

 

57 votes. Moyenne 3.11 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site